07 décembre 2022, 11:47

Les investissements alternatifs

Les investissements alternatifs sont les actifs autres que les types d’investissements traditionnels, tels que les actions, les liquidités et les obligations. Un investissement alternatif diffère des investissements traditionnels sur la base de la complexité, de la liquidité, des réglementations et du mode de gestion des fonds. Parmi les exemples d’investissements alternatifs, on peut citer l’immobilier et les matières premières. L’investissement dans le vin, l’art et les pièces de monnaie rares sont également un exemple de ce type d’investissement.

Les investissements alternatifs étant complexes et relativement plus risqués, ils sont généralement réalisés par des investisseurs institutionnels ou des particuliers fortunés.

 

Caractéristiques

 

Les investissements alternatifs impliquent généralement des investissements minimums élevés par rapport aux actions ou aux fonds communs de placement. Les investisseurs n’obtiennent normalement aucune donnée de performance vérifiable pour prendre une décision éclairée sur l’investissement dans les placements alternatifs. Contrairement aux investissements traditionnels, la plupart des actifs alternatifs ont une faible liquidité en raison du nombre réduit d’acheteurs. Par exemple, il est plus difficile de vendre une pièce de monnaie rare que les actions d’une société de premier ordre. Les investissements alternatifs étant soumis à moins de réglementations, ils sont plus sujets aux escroqueries et aux fraudes. Les investissements alternatifs sont généralement destinés à un horizon d’investissement de 10-15 ans.

 

Pourquoi opter pour des investissements alternatifs ?

 

Comme nous le savons tous, la diversification est la technique la plus efficace pour minimiser le risque d’investissement. Puisque les investissements alternatifs ont généralement une corrélation faible ou nulle avec les actifs traditionnels, cela en fait la meilleure option pour la diversification du portefeuille.

Une autre raison pour laquelle les gens vont vers un tel investissement est que c’est leur passion. Par exemple, beaucoup ont pour hobby de collectionner des pièces rares, d’entretenir une collection de vin, etc…

 

Types d’investissements alternatifs

 

Capital-investissement

Il s’agit des fonds que les investisseurs, institutionnels ou fortunés, investissent directement dans une société privée. Les sociétés privées utilisent ces fonds pour leur expansion, comme l’acquisition d’une autre société ou l’achat d’un nouvel actif.

Comme la plupart des investisseurs n’ont pas l’expertise nécessaire pour sélectionner l’entreprise privée dans laquelle investir, ils prennent l’aide de sociétés de capital-investissement. Ces sociétés collectent des fonds auprès de ces investisseurs et les investissent dans des sociétés privées. Le secteur du capital-investissement a été largement non réglementé, mais après la crise de 2008, ils sont également soumis à une surveillance dans le cadre de la loi.

 

Fonds spéculatifs

Ils génèrent un rendement constant et assurent la sécurité du capital pour les investisseurs. Ce type d’investissement ne se concentre pas sur l’ampleur des rendements. Comme ils ont une faible corrélation avec le marché des actions, ils aident à diversifier les risques du portefeuille.

Bien que les fonds spéculatifs soient également un bassin d’actifs, ils sont différents des fonds communs de placement pour plusieurs raisons. Ils sont soumis à moins de réglementations et peuvent donc investir dans un large éventail d’actifs. Les fonds spéculatifs sont connus pour investir dans des actifs risqués et des produits dérivés. 

 

Capital-risque

Il s’agit de l’investissement dans des start-ups privées qui ont le potentiel de se développer. Il peut sembler similaire au capital-investissement, mais il y a une différence, ce dernier investit dans des entreprises privées matures, tandis que le capital-risque est destiné aux start-ups. L’investissement dans cette classe d’actifs comporte un risque élevé, mais les rendements pourraient également être importants.

 

Actifs réels

Ces investissements alternatifs couvrent les investissements dans les métaux précieux ou les ressources naturelles, comme l’or, le pétrole, etc… Ces actifs ont une relation inverse avec l’euro et constituent donc une bonne couverture contre les mouvements du marché. On peut investir dans ces actifs de plusieurs manières, comme les fonds négociés en bourse, les lingots et autres. L’investissement dans l’immobilier est également un bon exemple de cette classe d’actifs

 

Collections

Il s’agit notamment de l’investissement dans le vin, l’art, les timbres ou les voitures anciennes. Cependant, l’évaluation des objets de collection pose problème car il n’existe pas de règles établies.

 

Transaction et taxe

 

L’investissement dans les actifs alternatifs nécessite souvent un investissement initial élevé. Cependant, les coûts de transaction sont relativement plus faibles puisque la rotation est moindre. En ce qui concerne les avantages fiscaux, ces investissements peuvent donner lieu à des avantages fiscaux car les investisseurs les détiennent généralement pendant une période de plus d’un an. Cela conduit à un impôt sur les plus-values comparativement plus faible.

 

Participation croissante des investisseurs particuliers

 

Les investissements alternatifs ont largement été considérés comme un point fort pour les investisseurs fortunés, mais ils deviennent également populaires parmi les investisseurs particuliers. Bien que la majorité des investisseurs particuliers aient encore une disponibilité limitée à la plupart des actifs alternatifs, les opportunités d’investir dans les matières premières et l’immobilier sont largement disponibles.

Facebook
Twitter
LinkedIn