Les essentiels à savoir sur l’assurance prêt immobilier

La majorité des ménages souhaitent investir dans l’immobilier, mais ne disposent pas d’assez de fonds pour procéder. De plus, un projet de construction ou d’aménagement d’une maison d’habitation n’est pas réalisable, sans un apport financier important. Dans ce cas, la réalisation de la bâtisse sera en partie financée par un prêt immobilier. Toutefois, pour faciliter l’octroi de ce moyen financier, les banques mettent à disposition des investisseurs, une assurance de prêt immobilier. Cette offre permet, en effet, à l’emprunteur de se prémunir des éventuelles difficultés de remboursement. De plus, cette garantie est rendue obligatoire par la loi. 

 

Qu’est-ce qu’une assurance prêt immobilière ? 

 

Appelée également assurance emprunteur, l’assurance de prêt immobilier constitue une garantie pour un établissement de crédit. L’obtention d’un prêt immobilier est donc conditionnée à la souscription à cette assurance. Dans ce cas, le remboursement de la dette sera toujours réalisé, même si l’emprunteur devient invalide, en chômage ou décède. Concrètement, si l’emprunteur vient à être insolvable ou est dans l’incapacité de rembourser sa dette pour une période définie, l’assurance jouera en sa faveur. Retrouvez donc ci-après la liste des garanties possibles d’un contrat d’assurance emprunteur :

  • une assurance décès obligatoire dans un contrat d’assurance emprunteur ;
  • une PTIA ou une Perte totale et irréversible d’autonomie, autrefois appelée IAD ou invalidité absolue et définitive. Cette assurance s’applique dès que l’emprunteur devient invalide ou ne peut plus travailler ;
  • une IPT ou une invalidité permanente totale, IPT ou invalidité permanente partielle. Ce cas se manifeste dès que le médecin prononce l’incapacité de travail de l’emprunteur pour une durée déterminée ;
  • une perte d’emploi fait jouer l’assurance de l’emprunteur pour couvrir la dette ;
  • une ITT ou une incapacité temporaire de travail suite à une maladie, un accident ou une incapacité totale de travail.

Comment souscrire à une assurance emprunteur ? 

 

Si vous souhaitez souscrire à une assurance de prêt immobilier, il est indispensable de s’informer auprès de la banque. Cela vous mettra au courant des éventuels risques et des cas de mise en jeu de la garantie. Outre ces informations indispensables, le site Vousfinancer.com vous permet également de retrouver des renseignements supplémentaires et essentiels ici avant de souscrire à cette garantie. Voici les étapes à suivre : 

  • sélectionnez l’assureur convenant à votre besoin ;
  • sollicitez un bulletin de souscription ou un certificat d’adhésion auprès de l’entité de votre choix, proposant une offre de prêt convenable ;
  • Comparez les tarifs proposés et les solutions individuelles mises en avant par l’assureur.

Comparez les devis et avis pour trouver le meilleur assureur

Toutefois, pour mieux sélectionner votre assureur, pensez à comparer les devis recueillis auprès de plusieurs organismes financiers. Aussi, il est possible de changer d’assurance emprunteur, si les conditions de la première souscription ne vous satisfont pas. Pour ce faire, pensez donc à réunir plusieurs devis d’assurance emprunteur avant de les mettre en concurrence. Puis, prévenez votre ancienne banque avant de faire parvenir une lettre de résiliation de votre contrat d’assurance. La réponse de la banque s’obtient généralement 10 jours après l’envoi de la demande de résiliation. 10 jours supplémentaires sont également nécessaires pour réaliser complètement le changement de banque. Sachez que votre ancienne banque peut refuser la résiliation, mais elle devra fonder sa décision sur des motifs concrets. De plus, si la réponse à la demande ne vous est pas adressée dans les 10 jours après l’envoi de la demande, la banque pourra être pénalisée d’une amende de 3 000 euros. 

 

Quels sont les avantages de l’assurance emprunteur ?

Le but de l’assurance prêt immobilier est de garantir le remboursement du montant emprunté pour la construction de l’habitat. Puisqu’un prêt n’est donc pas sans conséquence financière, cette garantie prévoit d’éventuelles insolvabilités. En cas d’accident, de maladie ou de décès, la dette ne sera pas transmise aux héritiers. Seulement, si les ayants cause ne souhaitent pas payer l’emprunt, ils doivent vendre le bien immobilier. Avec son prix, sera payée, l’intégralité du prêt immobilier. Si en revanche, ils désirent garder le bâtiment, il est indispensable de payer le montant à partir de la garantie-emprunteur souscrite, pour financer la construction de l’habitat. 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn