13 avril 2024, 23:17 PM

De Bethune vend la majorité de ses parts à un consortium d’investissement

 

 

 

 

L’horloger suisse indépendant haut de gamme De Bethune a annoncé aujourd’hui la vente d’une participation majoritaire dans la société à un consortium d’investissement. Cependant, il ne s’agit pas d’un autre cas de marque indépendante absorbée par un conglomérat d’entreprises, mais plutôt d’une chaise musicale de gestion et de propriété, car les investisseurs sont dirigés par nul autre que l’ancien PDG de De Bethune, Pierre Jacques et l’investisseur en capital-investissement Giovanni Perin. Si la nouvelle est digne d’intérêt et constitue une excuse amusante pour spéculer sur l’avenir de la marque, la courte annonce ne permet pas encore de savoir comment les activités, les produits et le marketing de De Bethune pourraient être affectés. Pour l’instant, nous pouvons supposer qu’un coup de capital frais et d’énergie pourrait être bon pour la marque.

Monsieur Jacques a dirigé l’entreprise pendant cinq ans, de 2011 à 2015 et est de retour aux commandes en tant que PDG une fois de plus ainsi que président du conseil d’administration Le cofondateur et COO de De Bethune, Denis Flageollet, conservera une “participation substantielle” non divulguée dans la société ainsi que, semble-t-il, son poste actuel. Le cofondateur David Zanetta, qui s’était déjà retiré de l’entreprise après son 70e anniversaire en 2016, ne sera plus directement associé à l’entreprise, ayant cédé toutes ses parts. Ainsi, alors que le départ d’un cofondateur peut susciter l’inquiétude des fans de la marque quant à un changement de direction, De Bethune se retrouve dans un endroit familier avec une direction familière qui a supervisé des produits franchement fantastiques.

 

Dans l’opinion de cet amateur de montres, De Bethune est l’une des marques haut de gamme les plus farfelues, mais constamment passionnantes. 

 

Si l’on paie des montres à des prix absurdes, il faut se tourner vers les créations uniques et véritablement artistiques de De Bethune. Personnellement, De Bethune est l’une de mes marques préférées à suivre de loin et je ne suis même pas fan de science-fiction ou de l’univers Star Trek qui inspire leurs produits. Pour les personnes qui le sont, les montres de la marque doivent présenter un tout autre niveau d’attrait et encore plus pour les collectionneurs de montres ultra riches parmi eux qui pourraient effectivement envisager d’en acheter une.

Cependant, même avec un tel public de niche, des volumes de production extrêmement faibles et des prix souvent à six chiffres, peut-être que De Bethune pourrait faire davantage pour attirer l’attention de manière régulière – non pas que ce soit ce que le noyau dur des fans de la marque souhaite nécessairement voir, la rareté faisant sans aucun doute partie du charme de De Bethune. Une direction concevable pour la marque serait d’intensifier la production et de mettre plus d’énergie dans le marketing – comme, par exemple, la marque MB&F haut de gamme, ultra-avant-garde, inspirée de la science-fiction, qui est si souvent sous les projecteurs. Urwerk est une autre marque de pairs qui a réussi à commercialiser un produit autrement peu orthodoxe, ésotérique et coûteux. Pour l’instant, on nous dit que l’avenir réserve “de nouveaux investissements destinés à renforcer la marque.” Faisant référence à une “nouvelle phase de croissance”, M. Jacques dit qu’il prévoit de “renforcer encore la réputation” de De Bethune. Voilà donc ce qu’il nous reste à faire. De Bethune n’a que 15 ans et au cours de cette période, elle a produit un grand nombre de montres impressionnantes, de mouvements internes, de brevets et de “premières mondiales”. Espérons qu’ils continueront à fabriquer des montres inspirées et futuristes pendant de nombreuses années encore. debethune.ch

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn