Un terme crucial pour les investisseurs, les entreprises et les fonds de capital-investissement.

Sommaire

 

 

 

La poudre sèche dans le monde de la finance, elle fait référence à deux choses : les réserves financières et la liquidité. Par conséquent, le terme est souvent utilisé dans le domaine des finances personnelles, de l’environnement des entreprises et du capital-risque ou du capital-investissement également. Le terme ” poudre sèche ” trouve son origine au 17ème siècle, lorsque la poudre à canon libre était utilisée pour les batailles militaires. À l’époque, il était essentiel de garder la poudre sèche pour que les fusils et les canons continuent de fonctionner. Les militaires devaient donc conserver des réserves de poudre sous forme sèche. Le même concept est apparu dans le monde de la finance : les réserves aident l’entreprise à fonctionner efficacement ou font paraître le portefeuille d’un investisseur efficace.

 

 

Qu’est-ce que la poudre sèche signifie pour les réserves ?

Parlant de réserves, elle désigne les réserves de trésorerie d’une entreprise ou d’un particulier. Les réserves de liquidités sont utiles lorsque les conditions financières sont difficiles. Ainsi, une entreprise ou un individu accumule sa “poudre sèche” pour se préparer à un ralentissement inattendu. Une entreprise qui dispose de beaucoup de ces liquidités obtient un avantage financier sur les autres.

Ce type d’investissements est pratique lors d’une forte baisse du marché. Pendant une baisse, les investisseurs peuvent facilement vendre de tels actifs pour obtenir des liquidités. De plus, les liquidités provenant de la vente de tels investissements peuvent être utilisées pour acheter les actions à bas prix pendant la baisse. 

 

Que signifie la liquidité ?

Lorsque l’on parle de liquidité, le terme se rapporte à l’investissement dans les actifs liquides, comme les fonds du marché monétaire. Il est judicieux de ne pas investir entièrement dans le marché boursier, mais plutôt d’en investir une partie dans des actifs de type “poudre sèche”. Ce type d’investissement est utile en cas de chute brutale du marché, car les investisseurs peuvent facilement vendre ces actifs pour obtenir des liquidités. De plus, les liquidités provenant de la vente de tels investissements peuvent être utilisées pour acheter les actions à bas prix pendant la période de baisse.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour une entreprise ?

Pour une entreprise, des niveaux plus élevés de ces actifs donnent plus de pouvoir de négociation lorsqu’il s’agit de négocier des conditions de crédit. Une banque ou tout établissement de crédit inspectera les niveaux de poudre sèche de l’emprunteur pour s’assurer que celui-ci dispose de suffisamment de réserves pour faire face à ses obligations en matière de dette. De plus, un niveau satisfaisant de celle-ci entraîne des conditions de crédit favorables pour les emprunteurs, notamment un taux d’intérêt bas. En plus du pouvoir de négociation, garder la poudre sèche sert également de tampon contre les crises financières imprévues. Par exemple, si une entreprise s’attend à une faible demande pour son produit dans un avenir proche, elle augmentera ses niveaux de poudre sèche pour s’assurer qu’elle dispose d’actifs qui peuvent être utiles en période de détresse. Une entreprise qui ne dispose pas de tels actifs ou dont le niveau de poudre sèche est plus faible pourrait ne pas bénéficier d’une telle flexibilité.

De plus, une entreprise ne doit pas conserver une trop grande partie de ses liquidités sous forme de poudre sèche. Cela peut diminuer leur capacité à se développer. En cas de réserve trop importante, l’argent est bloqué et donc, ne peut pas être utilisé à d’autres fins productives. Ainsi, il est impératif pour une entreprise de maintenir les bons niveaux de poudre sèche.

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières