07 décembre 2022, 19:46

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance emprunteur?

 

Une assurance emprunteur sera exigée par un établissement financier dans le cadre d’un crédit immobilier. Il s’agit d’une garantie qui permet d’honorer vos obligations de remboursement en cas de sinistre. C’est l’assurance qui assurera la prise en charge des mensualités de remboursement auprès de la banque. Quelles sont les garanties couvertes par ce type d’assurance ? Pour répondre à la question, voici un article détaillé sur le sujet. 

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

 

L’assurance emprunteur est une garantie auprès de la banque qu’en cas de sinistre, l’assurance prendra en charge le paiement des mensualités du prêt immobilier. Afin de bénéficier de cette couverture, une cotisation mensuelle est obligatoire. Le montant de cette dernière varie en fonction du profil, du type de prêt immobilier, mais aussi de l’établissement financier concerné. Les assurances emprunteurs offrent alors une protection pour les établissements financiers, mais aussi pour vos proches en cas de sinistres. Cliquez sur notre lien pour trouver une assurance emprunteur immobilier en adéquation avec vos besoins.

 

Quelles sont les garanties d’une assurance emprunteur

 

L’assurance emprunteur assure la prise en charge du remboursement de votre emprunt en cas de sinistre. Les obligations de garanties varient en fonction du projet immobilier sollicité, certaines sont obligatoires tandis que d’autres non. Les différentes garanties couvertes par les assurances emprunteurs :

  • la garantie décès : obligatoire dans le cadre d’un achat résidentiel et d’un investissement locatif. Elle sera appliquée en cas de décès de l’assuré ;
  • la garantie PTIA : en cas de perte totale et irréversible d’autonomie constatée avant l’âge de 65 ans, impactant la capacité de l’assuré à travailler ;
  • la garantie ITT : pour une période d’incapacité temporaire de travail, au cours de laquelle l’assureur rembourse les mensualités du prêt ;
  • la garantie IPT/IPP : appliquée en cas d’invalidité permanente totale ou partielle de l’assuré concerné ;
  • la garantie perte d’emploi : appliquée si l’assuré perd son emploi.

Opter pour une assurance groupe ou une assurance individuelle ?

 

On peut distinguer deux types d’assurances emprunteurs : l’assurance groupe et l’assurance individuelle. Les deux types de contrats se différencient par les garanties offertes.

 

Le contrat d’assurance groupe 

Un contrat d’assurance groupe est un type de contrat d’assurance collective que la banque négocie auprès d’un assureur pour ses clients. Les risques sont alors mutualisés entre les assurés. Tous les clients de l’établissement bancaire bénéficieront de mêmes garanties. La mise en œuvre de ce type d’assurance est plus rapide. La souscription peut se faire en même temps que celle du crédit immobilier. 

 

Le contrat d’assurance individuelle

Un contrat d’assurance emprunteur individuel est davantage un contrat sur-mesure. Le profil de chaque personne sera étudié au cas par cas. Tous les critères seront pris en compte dans l’analyse des profils :

  • l’âge ;
  • l’état de santé ;
  • la durée du financement ;
  • et le montant du prêt.

Les contrats d’assurance individuelle sont souvent moins coûteux que ceux de groupe. D’après la loi Lagarde de 2010, toute personne est libre de choisir son assureur dans le cadre d’un prêt immobilier. 

 

Quels sont les taux d’assurance emprunteur en 2022 ?

 

Le taux d’assurance emprunteur impactera son coût. Plus le taux sera élevé, plus le montant de l’assurance sera important. C’est le premier critère pour choisir votre établissement d’emprunt. Ce taux peut être influencé par le profil de l’emprunteur : l’âge, les caractéristiques du prêt et l’établissement prêteur. D’autres facteurs individuels sont susceptibles par ailleurs d’être pris en compte : les professions à risque, l’état de santé, etc. Voici un exemple des taux appliqués en 2022 : le taux emprunteur est de 0,15 % pour un non-fumeur âgé de 20 ans. Pour un fumeur, ce taux passe à 0,21 %. Si la personne est âgée de 60 ans, le taux sera de 0,58 % pour un non-fumeur et de 0,72 % pour un fumeur. 

Facebook
Twitter
LinkedIn