14 avril 2024, 05:55 AM

Quel est l’enjeu du décret tertiaire dans les projets d’investissements immobiliers ?

Avez-vous déjà entendu parler du décret tertiaire ? Si oui, c’est que vous êtes probablement dans le domaine immobilier. En effet, le décret tertiaire porte essentiellement sur le secteur de l’immobilier, et les chiffres sont assez significatifs. Le secteur immobilier est l’un des principaux consommateurs d’énergie en France, avec près de 45 % de la consommation finale d’énergie et 27 % des émissions de gaz à effet de serre. Face à cet impact environnemental, le gouvernement français a adopté le décret tertiaire, qui vise à réduire la consommation énergétique du parc tertiaire français de 40 % d’ici 2030, 50 % d’ici 2040 et 60 % d’ici 2050, par rapport à 2010. Ainsi, on peut être tenté de se poser la question de savoir quel pourrait être l’enjeu de ce décret pour les acteurs de l’immobilier ? Et comment peuvent-ils s’y conformer et en tirer profit ?

 

Le décret tertiaire : un véritable défi pour les propriétaires de bâtiments

 

Le décret tertiaire impose aux propriétaires et gestionnaires de bâtiments de réaliser des travaux de rénovation énergétique, ceci par le biais de la plateforme OPERAT, qui est l’outil officiel de suivi du décret. Aussi, ces obligations, faites aux propriétaires de bâtiments, représentent un défi technique, financier et organisationnel ; ce qui suppose la mobilisation des compétences, des moyens et des partenaires adaptés. Le non-respect du décret peut entraîner des sanctions administratives et financières, ainsi qu’une dégradation de l’image et de la valeur des bâtiments.

 

Le décret tertiaire : un véritable défi, mais pas que…

 

Le décret tertiaire n’est pas seulement une contrainte, mais aussi une opportunité pour les acteurs de l’immobilier, qui peuvent tirer parti de la rénovation énergétique pour améliorer la performance, l’attractivité et la durabilité de leur patrimoine. En effet, la réduction de la consommation d’énergie permet de réaliser des économies sur les charges, d’augmenter le confort et la qualité de vie des occupants, et de réduire l’impact environnemental des bâtiments. Par ailleurs, la rénovation énergétique contribue à valoriser les bâtiments sur le marché immobilier, en répondant aux attentes des locataires, des investisseurs et des réglementations, qui sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique et à la valeur verte des bâtiments.

Vous l’avez sûrement compris, le décret tertiaire est un enjeu majeur pour le secteur immobilier, qui doit se mettre en conformité avec les objectifs de réduction de la consommation d’énergie, tout en optimisant la valeur de son patrimoine. Pour y parvenir, les acteurs de l’immobilier peuvent s’appuyer sur des solutions innovantes (la collecte automatisée des données énergétiques, l’analyse et le pilotage des consommations, etc.). Le décret tertiaire est ainsi une occasion de transformer le parc tertiaire français en un parc plus performant, plus attractif et plus durable.

Facebook
Twitter
LinkedIn