Est-ce rentable d’investir dans l’immobilier locatif ?

Sommaire

Investir dans l’immobilier locatif consiste à acquérir un logement et à générer des revenus sur le bien. La rentabilité est donc un critère essentiel pour mesurer la performance d’une acquisition immobilière à but lucratif. Découvrez dans cet article si investir dans l’immobilier locatif est rentable. 

 

Combien un investissement immobilier locatif est-il susceptible d’apporter ?

 

La rentabilité d’un bien immobilier locatif varie généralement entre 2 à 8 %. Rarement, elle peut atteindre le taux de 10 % dans certains cas. Ainsi, il faut bien choisir son investissement locatif pour profiter d’un meilleur cash-flow. Le choix du bien immobilier va dépendre de son emplacement, mais également des caractéristiques du logement.  Il peut s’agir d’un studio ou un appartement T1. Dans ce cas, les appartements rapportent davantage au mètre carré. En effet, le prix au mètre carré est beaucoup plus élevé pour les petites surfaces. Il en sera de même pour le prix du loyer. De plus, les studios ou appartements T1 sont très recherchés dans les grandes villes étudiantes de la France comme Lyon, Toulouse, Bordeaux ou encore Paris. Ainsi, ces logements offrent plus de rendement. Par contre, les locataires peuvent souvent changer. Toujours dans les villes étudiantes, la colocation devient une tendance en ce moment. De ce fait, investir dans un logement de deux ou trois pièces garantit un bon rendement. Même s’il existe des risques de vacances locatives, ils sont raisonnables. Contrairement aux studios, les appartements T4 et les maisons sont moins rentables. Toutefois, les occupants sont plus stables et la maison est bien entretenue comme il s’agit très souvent de famille. Ainsi, la diminution des frais d’entretiens et de rénovation vient compenser le faible rendement.

 

Quels sont les facteurs qui influencent le rendement d’un bien immobilier ?

 

Les avantages fiscaux sont les premiers déterminants du rendement d’un bien immobilier locatif. Pour un bien ancien par exemple, le déficit foncier et d’autres dispositifs fiscaux permettent d’augmenter l’apport d’un investissement immobilier. En effet, le propriétaire bailleur peut générer un cash-flow positif en bénéficiant d’un abattement sur les revenus ou une réduction d’impôts. Par conséquent, il faut profiter de la défiscalisation, que ce soit pour un bien neuf ou ancien. En dehors des avantages fiscaux, le prix du bien est un paramètre essentiel. Un montant trop élevé peut réduire considérablement le taux de rentabilité. Alors, il faut faire en sorte d’acheter le bien au meilleur prix. Pour finir, il est judicieux d’appliquer un loyer adapté à l’offre pour fidéliser les locataires. Toutefois, il est possible d’augmenter légèrement un prix supérieur à la moyenne du marché si le bien est meublé.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières