Entreprise : tout savoir sur l’optimisation fiscale

optimisation fiscale

Sommaire

Face aux charges fiscales qui sont parfois élevées, il devient de plus en plus difficile aux entreprises et aux particuliers de réaliser des bénéfices. Cela les pousse à rechercher des solutions pour pouvoir jouir du résultat de l’exercice de leur activité. Au nombre des moyens dont disposent ces nombreux contribuables, figure l’optimisation fiscale. Si vous aussi, vous êtes concerné par les questions de réductions de charges fiscales, ce document vous livre tout ce qu’il y a à savoir sur cette procédure tout à fait légale.

 

L’optimisation fiscale : qu’est-ce que c’est ?

 

Pour soulager les peines du contribuable dans la réalisation de bénéfices, l’État a mis en place un système financier basé sur des mécanismes d’évasion fiscale. Il s’agit d’une procédure qui permet aux entreprises de réduire leurs charges fiscales, en se conformant bien sûr aux obligations en vigueur. Loin d’être un moyen de refus de paiement des impôts sur l’activité de l’entreprise, elle consiste simplement à recourir à des pratiques légales pour en tirer profit. Cela passe par l’utilisation de nombreux moyens, dont la SCI (société civile immobilière) qui est le moyen le plus apprécié. Cependant, il convient de s’y prendre de manière adroite pour éviter de tomber dans une situation d’abus du droit fiscal.

 

Faire appel aux services d’un spécialiste

 

Bien que la réduction d’impôts soit l’objectif visé par tous les chefs d’entreprise, ces derniers n’ont pas toujours les connaissances suffisantes pour exploiter les mécanismes fiscaux. Généralement, lorsqu’il est question d’optimiser les charges fiscales, les entreprises ont recours aux services d’un expert dans le domaine. L’expert-comptable est celui qui a les compétences pour mettre à profit le système mis en place par l’État, afin de réduire la part d’imposition de l’entreprise qui l’emploie. Il a également une bonne connaissance des détails sur les obligations juridiques en vigueur dans l’exercice de sa fonction. Grâce à ses connaissances, il est en mesure de vous aider à éviter les différents pièges qui entourent cette procédure d’optimisation fiscale.

 

Mettre en place une stratégie qualitative

 

Pour bénéficier des avantages liés à l’optimisation fiscale, il est indispensable de suivre des étapes bien définies. Avant toute chose, le fiscaliste est appelé à effectuer une analyse minutieuse des différentes activités menées par l’entreprise. Cela lui permettra de poser un diagnostic détaillé de la situation fiscale de cette dernière. À l’issue de cette étape, il aura identifié les différentes anomalies et les conjonctures de surtaxe. Grâce à cette étude, le chargé de fiscalité pourra identifier les différents leviers à mettre en place pour réaliser des économies en matière d’impôts. Cette étape consiste à ajuster les possibilités existantes aux circonstances de l’entreprise afin d’être plus efficace. Ceci passe généralement par le choix des moyens dont dispose l’entreprise pour mener une optimisation fiscale réussie. Après cette étape, l’expert établira la liaison entre votre entreprise et l’organisme fiscal compétent à travers une déclaration fiscale. Mieux encore, il mettra en place un système de veille fiscale et juridique lui permettant de s’actualiser au fur et à mesure.

 

Les différents moyens pour une bonne optimisation fiscale

 

Pour optimiser la fiscalité d’une entreprise, plusieurs moyens sont à la disposition des dirigeants. Chacune de ces solutions présente un avantage certain pour le développement de la firme.

 

Investissement dans l’immobilier

Pour réduire les charges fiscales de son entreprise, le chef d’entreprise recourt la plupart du temps à l’investissement dans l’immobilier à travers la mise en place d’une société civile immobilière. Ce type de placement est généralement utilisé comme outil de défiscalisation afin de transmettre un patrimoine. C’est également un excellent moyen pour optimiser son imposition sur le revenu. Il est alors question de défiscalisation immobilière.

 

Les crédits d’impôt

Les crédits d’impôt sont des sommes prélevées du montant d’impôt qui reviennent à une entreprise. En général, elle est appliquée par les services fiscaux sur les revenus déclarés par l’entité. Ce moyen a pour but d’attirer et de motiver les particuliers à investir dans certains domaines comme l’énergie. Cette solution peut également s’appliquer au travail à domicile.

 

Augmentation de rémunération

Pour la plupart des créateurs d’entreprise, l’optimisation fiscale peut passer par une augmentation de son propre salaire. Cette stratégie permet au chef d’entreprise de bénéficier d’un revenu très intéressant, mais également d’une meilleure protection sociale. Ce faisant, il augmente considérablement ses cotisations sociales. Ainsi, le bénéfice imposable diminue.

 

Faire passer sur l’entreprise des frais payés personnellement

L’une des alternatives envisageables lorsqu’on veut réduire les impôts de son entreprise, est d’inclure certaines dépenses personnelles aux charges de l’entreprise. Ce procédé présente un grand avantage pour le propriétaire puisque les obligations fiscales inhérentes auxdites dépenses sont appliquées aux revenus de l’entreprise, toutes charges déduites. Cette option est plus efficace quand le créateur décide d’implanter son entreprise dans son appartement. Cela permet d’optimiser la fiscalité et les charges sociales. Ainsi, les dépenses autrefois supportées par le propriétaire pourront être endossées par l’entreprise. Vous pouvez y joindre des dépenses telles que le loyer du domicile, le forfait téléphonique et les factures d’électricité, etc.

 

Implanter l’entreprise en zone de revitalisation rurale

Les zones de revitalisation rurales sont des régions qui offrent une dispense fiscale à toute entreprise implantée dans leur périmètre. Cette offre s’étend parfois sur une période de 8 ans. Cela constitue un avantage financier pour l’entrepreneur, car celui-ci pourra déployer différents moyens pour couvrir d’autres aspects de la gestion de son entreprise. Néanmoins, cette option ne sera pas forcément avantageuse pour tous les types d’entreprise. Pour les entités à prestation physique, cela peut constituer un désavantage lié à sa localisation géographique. En optant pour ce moyen d’optimisation fiscale, le créateur devra penser à une numérisation de ses services en vue d’atteindre une cible importante. De même, il devra investir dans la communication pour réaliser ses objectifs.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières