07 décembre 2022, 21:16

Comment faire réaliser une étude de sol pour votre projet de construction ?

Vous avez trouvé un terrain sur lequel vous souhaitez réaliser un projet de construction ? L’étude de sol est l’une des démarches préalables pour réaliser un projet viable. Elle n’est pas obligatoire (sauf dans certains cas), mais reste fortement conseillée pour connaître la nature du sol sur lequel sera bâtie votre maison. Un sol de qualité vous garantit une construction durable et sécuritaire. Nous vous expliquerons l’importance de cette étude pour un projet de construction et comment la réaliser.

En quoi consiste une étude de sol et pourquoi en avez-vous besoin ?

Une étude de sol est une analyse du sol sur un site de construction. Elle renseigne sur les sols présents sur le site, ainsi que sur leurs caractéristiques et leur aptitude à la construction. En fonction des conditions du site et des objectifs de l’étude, elle peut également inclure des recommandations pour l’assainissement. Comme expliqué sur mygeo.fr, vous devez faire réaliser une étude de sol par un bureau d’étude géotechnique pour qu’elle soit fiable. Une étude de sol contient le plus souvent des informations sur les caractéristiques pédologiques du terrain de construction. En termes d’informations, l’étude donne le type de sol présent ainsi que ses propriétés (densité, porosité, résistance du sol…). Elle donne aussi les résultats d’analyses telles que la mesure du pH du sol et les contaminants présents.

À l’issue de cette étude, le constructeur ou le maître d’ouvrage pourra connaître les potentiels risques géotechniques du site de construction (glissement de terrain, problème de pollution, inondations…) et ceux propres au sol du terrain (risque de retrait-gonflement dans le cas d’un sol argileux par exemple). Il pourra alors faire les bons choix et suivre les bonnes indications pour mener à bien votre projet. Il utilisera par exemple l’étude de sol pour déterminer la quantité d’étayage requis pour l’excavation, le type de fondation adapté au terrain, la quantité d’armatures nécessaire pour la fondation et la profondeur à laquelle les pieux doivent être enfoncés. L’étude de sol donne également la possibilité de connaître la quantité de terre nécessaire au remblayage autour des fondations.

Comment obtenir une étude de sol pour votre propriété ?

Vous pouvez faire réaliser une étude de sol avant de commencer les travaux ou pendant la phase de conception de votre projet. Dans les cas d’une construction PRR (Plan de Prévention des Risques) ou d’un projet de construction dans une zone à risque, l’étude de sol est obligatoire. Pour l’obtenir, il faut faire appel à un géotechnicien ou à un bureau d’étude géotechnique. Seuls un ingénieur spécialisé en pédologie et/ou en géologie ou une entreprise qualifiée pourront réaliser une étude de sol complète et fiable. En plus d’avoir des compétences dans le domaine, les ingénieurs doivent avoir de l’expérience dans le type de projet que vous souhaitez réaliser. Ils doivent par ailleurs être titulaires d’une assurance dommages ouvrage.

étude de sol géotechnique, bureau d'étude

Combien coûte une étude de sol ?

Le coût d’une étude de sol est en général compris entre 800 et 2 000 €. En France, le prix moyen d’une étude de sol pour un projet de construction est d’environ 1 000 €. Si une étude de sol géotechnique est nécessaire pour votre projet, vous pouvez débourser jusqu’à 15 000 €. Le tarif d’une étude de sol dépend en effet de certains facteurs tels que :

  • la superficie du terrain et la pente : plus le terrain est grand et en pente, plus l’ingénieur aura de difficulté à réaliser des mesures précises,
  • la situation géographique du site de construction : L’étude d’un terrain proche d’une copropriété ou d’une infrastructure coûte souvent plus cher,
  • le plan de construction : si votre projet inclut une piscine, un soubassement ou d’autres constructions en profondeur, il faudra réaliser des forages plus approfondis, ce qui va augmenter le coût de l’étude de sol.

D’autres facteurs peuvent être pris en compte lors de l’étude de sol géotechnique et peuvent faire baisser ou augmenter le prix moyen. L’idéal est de demander un devis auprès de plusieurs bureaux d’études. Vous pourrez ainsi analyser les coûts et choisir le professionnel qui offre le meilleur rapport qualité/prix.

Comment se déroule l’étude de sol ?

On distingue 5 grandes familles d’étude de sol, régies par la norme NF-P-94-500. Il s’agit des études de sol de type G1, G2, G3, G4 et G5. Dans le cadre d’un projet de construction, c’est l’étude de sol G1 qui est recommandée. Celle-ci est divisée en deux sous-types : G11 et G12. L’étude de sol G12 est communément réalisée, car elle vise à faire une étude approfondie et précise du terrain sur plusieurs mètres de profondeur. Le géotechnicien commence par faire une étude du lieu. En s’appuyant sur des recherches documentaires (cartes géologiques, rapports des chantiers précédents…), il analyse l’environnement du terrain. À l’aide d’une tractopelle ou d’une tarière, il creuse ensuite le sol pour connaître l’homogénéité du terrain et détecter la présence d’eau.

Après cela, le géotechnicien utilise un pénétromètre pour mesurer la résistance dynamique du terrain tout en recherchant la présence de gypse (minéral acide ayant des effets néfastes sur le béton). Il procède ensuite au calcul de frottement, puis au forage pressiométrique pour déterminer toute éventuelle déformation du sous-sol. Il fera alors des prélèvements pour réaliser des tests en laboratoire. Cela l’aidera à évaluer la teneur en eau et en argile du sol. Pour finir, il établit un rapport qui indique les prescriptions géotechniques pour votre projet de construction.

Facebook
Twitter
LinkedIn