Soutenir l’économie réelle et les projets de long terme grâce à la finance durable

Sommaire

 

La finance est un facteur clé de la richesse d’un pays. Elle a pour objectif d’améliorer le bien-être de la population et d’assurer l’utilisation optimale des ressources. Toutefois, il n’est pas possible d’accéder à un niveau de vie élevé sans considérer les ressources naturelles et l’environnement. Dans cette optique, la finance durable s’avère un enjeu important pour favoriser une transition écologique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

 

Qu’est-ce que la finance durable ?

 

La finance durable regroupe toutes les opérations financières qui prennent en compte des critères ESG : Environnements, Sociaux et de Gouvernance. Ces derniers visent à évaluer les performances des entreprises concernant la protection de la biodiversité, les émissions de carbone, les impacts sociétaux ou encore la gestion des déchets. En d’autres termes, la finance durable permet de promouvoir la collectivité sur le long terme et de transformer l’économie en un modèle plus durable. Pour ce faire, elle oriente les investissements vers des activités qui peuvent présenter un impact positif sur la société. Ainsi, si vous souhaitez soutenir une finance durable, investissez dans des projets à impact environnemental et social avec Kimpa.

 

Quelles sont les différentes pratiques de la finance durable ?

 

La finance durable regroupe les pratiques suivantes :

 

L’investissement responsable

Cette pratique aide à intégrer des critères ESG dans le processus de gestion et d’investissement. De ce fait, elle combine les critères extra financiers et des critères financiers. Le label ISR ou Investissement Socialement Responsable est ainsi attribué aux fonds disposant de bonnes notes ESG, ce qui permet d’attirer plus d’investisseurs.

 

La finance verte

Il s’agit de l’ensemble des opérations financières qui favorise la transition écologique et énergétique ainsi que la lutte contre le changement climatique. Les atouts majeurs de la finance verte sont les obligations vertes ou les green bonds. Ce sont des emprunts qui servent à financer des projets comme la gestion des déchets, la gestion de l’eau ou encore de l’énergie.

 

La finance solidaire

Cette pratique désigne les investissements qui sont axés sur des projets à caractère social. Cela peut, par exemple, concerner des activités comme l’aide au logement, l’insertion à l’emploi, à l’environnement et à la solidarité internationale.

 

Le Social Business

Il réunit les entreprises avec une finalité principalement sociale. Les bénéfices sont ainsi réinvestis dans :

  • le développement ;
  • la protection du climat ;
  • la lutte contre l’exclusion ;
  • la solidarité, etc.

 

Qui sont les principaux acteurs de la finance durable ?

 

Il existe de nombreux acteurs allant d’un investisseur institutionnel ou d’un État au simple citoyen. On peut, par exemple, distinguer les épargnants, les entreprises (privées ou publiques), les gestionnaires d’actifs, les multinationales cotées en bourse, les fonds de pension ou encore les banques privées.

 

Pourquoi opter pour une finance durable ?

 

La finance durable est actuellement une voie d’avenir pour les générations futures. Elle constitue en effet une véritable opportunité pour relever de grands défis à la fois économiques et écologiques. Son objectif est de mobiliser les fonds de façon intelligente pour pouvoir lutter contre les changements environnementaux et donc préserver la planète. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières