20 septembre 2021, 21:22

Quoi de neuf dans les investissements, les fonds ? – Amundi, GAM

Les dernières offres en matière de placements, comme les fonds et les produits structurés, et d’autres évolutions notables.

 

Amundi

Le gestionnaire d’actifs européen Amundi a lancé la division Amundi Outsourced Chief Investment Officer (OCIO) pour transférer tout ou partie des fonctions d’investissement habituellement assurées par un comité d’investissement sur Amundi et tirer parti de sa plateforme d’investissement multi-actifs et d’autres ressources. Le service sera dirigé par des conseillers seniors ayant une connaissance spécialisée des clients en matière de fonds de pension, d’assurance, de family offices, de souverains, de banques centrales, d’entreprises et d’agences, a précisé le groupe.

Opter pour un modèle de “chief investment officer externalisé” profite souvent aux family offices et aux maisons de gestion de patrimoine plus petits, car il est coûteux de fournir de tels services en interne.

La nouvelle division d’Amundi combine 28 professionnels OCIO, certains situés à Paris, Milan, Munich et Hong-Kong pour une plus grande proximité avec les clients, et environ 200 travaillant sur la plateforme d’investissement multi-actifs de la firme. L’externalisation englobera également la sélection de fonds et de gestionnaires, les analystes et les chercheurs d’Amundi. “Notre offre va jusqu’à agir comme un partenaire de confiance sur leurs plans et structures d’investissement”, a déclaré Matteo Germano, responsable de la plateforme d’investissement multi-actifs d’Amundi.

L’objectif est d’aider les investisseurs institutionnels à réduire les coûts, à améliorer la prise de décision en matière d’investissements et à fournir une meilleure visibilité et un meilleur contrôle des risques globaux, à la fois dans les opérations et les investissements, a indiqué le groupe.

“Les investisseurs institutionnels sont confrontés à une série de défis : taux d’intérêt bas, incertitudes macro et des marchés, pressions informatiques et réglementaires. Ils peuvent externaliser cette complexité d’investissement opérationnel à Amundi en tant que partenaire OCIO et se concentrer sur leur cœur de métier”, a déclaré Laurent Tignard, responsable du pôle.

La filiale du Crédit Agricole, et l’un des plus grands gestionnaires d’actifs européens, propose des solutions OCIO aux clients externes depuis 2009, avec environ 44 milliards d’euros gérés pour le compte d’entreprises externes.

GAM Investments
 

GAM Investments, le groupe coté à Zurich, a lancé une stratégie d’obligations locales durables sur les marchés émergents. Celle-ci a été développée aux côtés de VBV-Pensionskasse, un fonds de pension pour les investissements durables en Autriche. 

VBV a déplacé un investissement de trois millions dans la nouvelle solution durable. La stratégie sera gérée par l’équipe de la dette des marchés émergents de GAM et est la première d’une gamme de stratégies d’investissement durable que la firme prévoit de lancer en 2021, a-t-elle déclaré dans un communiqué. 

La stratégie vise à générer des rendements financiers à long terme en investissant d’une manière qui est sensible à l’impact que la prise de décision peut avoir sur la société et l’environnement. L’approche combine une inclinaison vers la dette souveraine avec des scores environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) plus élevés, tels que définis par son indice de référence, l’indice JP Morgan ESG GBI-EM GD, avec le processus d’investissement exclusif de l’équipe.

“Nous avons pris en compte les facteurs ESG dans notre processus d’investissement pour notre stratégie d’obligations émergentes locales pendant un certain nombre d’années, purement pour leur impact sur les rendements ajustés au risque. Cependant, alors que les facteurs ESG deviennent plus efficacement tarifés sur le marché de la dette souveraine, nous pensons que le moment est venu de mettre en place une stratégie qui cible à la fois une inclinaison ESG spécifique et intègre les facteurs ESG d’un point de vue risque/rendement “, a déclaré Paul McNamara, directeur des investissements pour la dette des marchés émergents chez GAM.

GAM disposait de 122 milliards de francs suisses (138,0 milliards d’euros) au 31 décembre 2020.

 

##MD##Les dernières offres en matière de placements, comme les fonds et les produits structurés, et d’autres évolutions notables.##/MT##

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn