Quelle retraite complémentaire avec un PER ?

Sommaire

 

Le PER est un nouveau dispositif d’épargne retraite mise en place le 1er octobre 2019 suite au vote de la loi Pacte. Il s’agit d’un placement sur le long terme vous permettant d’augmenter vos revenus à la retraite. Il remplace petit à petit les autres produits du même genre. Qu’est-ce que c’est exactement ? Qui peut en bénéficier ? Comment fonctionne-t-il ? Comment le gérer ? Quels sont les avantages de ce concept ? 

 

Le PER : de quoi s’agit-il ?

 

Le PER est l’acronyme de Plan d’Epargne Retraite. C’est un produit permettant aux salariés et aux indépendants d’obtenir un capital ou une rente viagère pour complémenter la retraite obligatoire. Certes, il s’agit d’un placement sécurisé. Toutefois, il ne faut pas souscrire à un contrat sans prendre connaissance des rendements perçus en fonction de votre profil épargnant. Pour le connaître, vous pouvez commencer à faire une simulation.

 

Quels sont les différents types de contrats d’épargne retraite ?

 

Il existe 3 types de contrats, à savoir :

  • le PER individuel ou PERIN : c’est l’épargnant qui ouvre son compte au cours de sa vie professionnelle. Ce contrat s’adresse à tout type de personne, qu’elle soit fonctionnaire, salarié, auto-entrepreneur, libéral, demandeur d’emploi, etc. Il convient de noter que les personnes mineures ont également le droit de souscrire au contrat PERIN ;
  • le PER d’entreprise collectif ou PERCO: c’est l’employeur qui prend l’initiative. Il est destiné aux salariés de moins de 3 ans d’ancienneté, aux anciens collaborateurs, aux dirigeants, aux consultants, aux apprentis, etc.
  • le PER d’entreprise obligatoire ou PERO : ce plan épargne est réservé à des salariés ciblés (non-cadres ou cadres bénéficiant d’une certaine tranche de rémunération). Tout comme le PERCO, l’adhésion à ce contrat est obligatoire.

 

Comment fonctionne le PER ?

 

Le PER est un concept vous permettant de placer une certaine somme sur un produit d’épargne. Vous pouvez ensuite récupérer l’argent que vous avez déposé lorsque vous partez en retraite.

 

Comment souscrire à un PER ?

 

Vous pouvez souscrire à un PER auprès de :

  • une mutuelle ;
  • un assureur ;
  • une banque ;
  • un établissement de prévoyance ;
  • un gestionnaire d’actifs.

 

Quels sont les avantages de souscrire à un PER ?

 

Voici les avantages de ce dispositif :

 

Préparation de sa retraite

La somme de retraite de base n’est pas suffisante pour la majorité des personnes. Heureusement, le PER vous permet d’anticiper ce moment en cotisant selon votre rythme. Il convient de noter que ce dispositif ne requiert pas de versement mensuel minimal.

 

Des bénéfices fiscaux

Avec le PER, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal non soumis au plafonnement (10 000 euros par an).

 

Avoir un capital à la retraite

Le PER est plus flexible par rapport aux autres dispositifs d’épargne. À titre d’exemple, le PERP limite la sortie en capital de 20 % lors de la retraite. Par conséquent, le reste est versé sous forme de rente. Quant au Madelin, il ne propose que la sortie en rente. Heureusement, pour le PER, vous avez 3 options au choix :

  • le versement du capital (en une ou plusieurs fois) ;
  • la rente viagère ;
  • la combinaison des deux options.

Si votre retraite n’est pas suffisante, vous pouvez opter pour un complément de revenus tous les mois. Dans le cas contraire, vous avez la possibilité d’utiliser votre capital pour acheter un bien immobilier, un camping-car, etc.

 

Disposer d’un capital en cas de problème

Il est possible de procéder à un déblocage anticipé dans les cas suivants :

  • décès du conjoint ;
  • surendettement ;
  • cessation d’activité ;
  • expiration des droits au chômage ;
  • invalidité du titulaire du contrat, du conjoint ou d’un enfant.
Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières