Projet immobilier au Maroc, que faut-il savoir ?

Sommaire

L’investissement immobilier au Maroc est rentable. Cependant, avant d’investir dans un bien immobilier dans ce pays, il est nécessaire de bien connaître entre autres le marché, les processus d’achat ainsi que les lois liées à l’immobilier. Cela vous permet de faire les choix judicieux et d’être en règle vis-à-vis de législation marocaine.

Aperçu du marché immobilier au Maroc

Le marché immobilier du Maroc a connu un essor majeur au cours de ces dernières années. De nouvelles tendances ont fait leur apparition depuis peu et créent des opportunités d’investissement et aussi de croissance dans ce secteur. Il s’agit des concepts de coliving, de l’immobilier de vacances et du coworking.

Le marché du coliving est un marché à surveiller très attentivement. De nombreux investisseurs s’y intéressent de plus en plus. Les baux du coliving sont généralement à long terme. Ceci diminue les risques de fluctuations de revenus. Ce sont les régions telles qu’Essaouira, Taghazout et Immessouan qui accueillent majoritairement les investissements liés à ce concept.

En ce qui concerne le concept du coworking, il s’agit d’un mouvement qui promeut la communauté de l’environnement de travail. Les espaces de coworking permettent aux professionnels de travailler ensemble au même endroit. C’est un secteur actuellement et très prisé les entrepreneurs pour qui le paiement d’un loyer relève d’un réel défi. Les investissements dans ce secteur peuvent donc s’avérer très rentables.

La demande en termes de locations de vacances est aussi élevée au Maroc. Cela favorise le développement de l’immobilier de vacances. Ce concept propose des logements plus économiques, notamment aux voyageurs. Les investisseurs de ce secteur proposent des chambres privées ou partagées, saisonnières ou résidentielles à des prix réduits. C’est un concept qui devient très populaire au Maroc. Tout semble indiquer qu’il connaîtra une grande évolution durant les prochaines années.

Par ailleurs, il faut noter que le gouvernement marocain a mis en place des outils pour faciliter l’investissement immobilier dans le pays. Les investisseurs étrangers peuvent ainsi bénéficier d’incitations financières. En faisant appel à des professionnels du secteur immobilier marocain, vous pouvez ainsi accéder au meilleur de l’immobilier à Agadir, que vous souhaitiez acquérir une maison, une villa, un terrain, un riad ou encore des locaux professionnels.

maroc immobilier investissement

Différents types de biens immobiliers disponibles à l’achat

Le marché immobilier marocain met à votre disposition une multitude de types de biens immobiliers.

Des appartements

Vous trouverez des appartements dans plusieurs grandes villes marocaines à savoir Rabbat, Casablanca ou encore Marrakech. Ces logements se situent souvent dans des emplacements stratégiques. Vous pouvez investir dans ce type de biens pour y vivre ou pour en faire un investissement locatif.

Des Riads

Les Riads sont des maisons traditionnelles marocaines. Ce type de logement dispose de patio intérieur. Vous trouverez les riads dans les vieux quartiers des villes telles que Fès et Marrakech. Les riads sont généralement utilisés comme résidences de vacances et pour les locations saisonnières. Une grande majorité de touristes apprécient énormément les riads pour leur charme et beauté.

Des maisons et des villas

Les acteurs du secteur immobilier marocain proposent aussi une multitude de maisons et de villas à l’achat. Ce sont des biens immobiliers que vous pouvez privilégier lorsque vous êtes à la recherche d’une résidence principale ou secondaire. Situés en bord de mer, à la montagne ou parfois en zone rurale, ces types de biens offrent également une plus grande intimité.

Les locaux commerciaux

Vous pouvez aussi acquérir des biens commerciaux au Maroc. Ce sont des propriétés qui sont en général situées dans des zones touristiques ou urbaines. Elles ont ainsi une grande visibilité.

Les projets et les terrains

Au Maroc, il est aussi possible d’investir dans des projets de développement immobilier. Ce type de projet est en cours dans plusieurs villes du pays, dont Tanger et Casablanca. Les projets de développement peuvent inclure des complexes touristiques, commerciaux et résidentiels. Vous trouverez aussi de nombreux terrains à bâtir au Maroc.

Les étapes de l’achat d’un bien immobilier au Maroc

Pour faire un achat immobilier au Maroc, il est impératif de suivre plusieurs étapes. La première étape consiste à effectuer les recherches puis à sélectionner le bien. Vous pouvez effectuer cette recherche en ligne en visitant les sites web des agences immobilières. Il est aussi possible de faire un tour dans les salons immobiliers. Vous trouverez de nombreux types de biens immobiliers à travers ces canaux. Il vous suffit ensuite de sélectionner le bien adapté à vos critères.

Une fois que vous avez sélectionné le bien, vous devez faire des vérifications au niveau légal. À cet effet, vous devez faire appel à un notaire agréé ou d’un expert en droit immobilier spécialiste du Maroc. Ce dernier pourra contrôler la légalité du permis de construire, du titre de propriété et autres. Après cette étape, vous pouvez passer à la négociation du prix si tous les documents sont conformes. Faites estimer le bien afin d’avoir une idée de son coût. Cela vous permettra de payer le juste prix.

Après la négociation du prix, il faut ensuite procéder à la signature du contrat de vente. Ce dernier doit être rédigé par un notaire et être respectueux de la législation marocaine. Dès que vous procédez à la signature du contrat, vous devez payer un acompte. Ce dernier est le plus souvent d’environ 10 % du prix d’achat du bien. Il faut ensuite procéder à la signature de l’acte de vente après avoir vérifié que tous les documents sont en règle.

La signature doit se faire devant un notaire agréé au Maroc. C’est seulement après cette étape que vous allez faire le paiement final. Dès que le paiement est fait, le notaire effectue le transfert de titres auprès des autorités marocaines compétentes.

Notez qu’avant d’acquérir un bien immobilier au Maroc depuis l’étranger, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte en dirhams convertibles auprès d’une banque marocaine. Vous devez également procéder aux paiements des taxes et des impôts après la transaction.

maroc investissement immo

Ce qu’il faut savoir pour choisir un agent immobilier

Il faut prendre en compte certains critères pour bien choisir l’agent immobilier avec lequel vous allez collaborer pour l’achat de votre bien immobilier au Maroc. Vous devez vérifier la réputation et le nombre d’années d’expérience de l’agent. Il est conseillé d’opter pour un professionnel assermenté qui a une expérience tangible et solide dans le secteur de l’immobilier, notamment l’immobilier marocain. Assurez-vous aussi de choisir un agent qui dispose d’une bonne connaissance du marché immobilier de la région dans laquelle vous envisagez d’investir. Il doit aussi disposer d’un bon réseau, parmi lesquels des professionnels comme des entrepreneurs et des notaires.

Il est aussi nécessaire de procéder à la vérification des licences et certifications de l’agent immobilier. Préférez un professionnel qui dispose des autorisations nécessaires pour exercer légalement au Maroc. Ce dernier doit particulièrement disposer de la licence de courtier immobilier qui est exigée dans le pays. Pour une collaboration sereine, privilégiez aussi un agent intègre et ayant des compétences en matière de communication. Il saura échanger facilement avec vous, comprendre vos besoins et vous informer de l’évolution à chaque étape du processus d’acquisition.

Les réglementations gouvernementales et les taxes associées à l’achat d’un bien immobilier

Avant d’investir au Maroc, vous devez aussi prendre la peine de connaître les réglementations gouvernementales ainsi que les taxes liées à l’achat de bien immobilier dans ce pays. Par exemple, plusieurs taxes doivent être payées lors du processus d’acquisition de bien immobilier. Vous avez l’obligation de payer la taxe de transfert de Propriété. Cette taxe est payée quand un bien est transféré d’un propriétaire à un autre. Le montant de la taxe de propriété varie selon la valeur du bien et de la région.

Excepté cette taxe, il faut aussi payer la taxe foncière. Cette dernière doit être payée annuellement par tout propriétaire d’un bien immobilier au Maroc. Elle est fixée en fonction de la valeur de la propriété. La taxe foncière est perçue par les autorités locales. En dehors de ces taxes, il faut aussi prévoir les frais de notaire. Ces derniers sont aussi définis en fonction de la valeur du bien. Vous devez aussi payer des frais liés aux aspects juridiques de l’achat.

L’acquisition d’une propriété immobilière au Maroc peut aussi être subordonnée au paiement de la TVA. Cela dépend de la nature du bien et de l’utilisation qui en sera faite. Le plus souvent, ce sont les projets de développement et les biens neufs qui sont assujettis à la TVA. Enfin, vous devez prévoir des honoraires d’agence si vous faites appel aux services d’un agent immobilier.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières