Mesures pour les logements neufs : Chauffage au gaz interdit à partir de 2021

chauffage au gaz interdit 2021

 

D’après un sondage, plus de 21% des maisons neuves utilisent un système de chauffage au gaz. Cependant, d’après les dernières mesures mises en vigueur, le chauffage au gaz interdit 2021 est confirmé. Les propriétaires de logements neufs doivent alors se passer de combustibles fossibles riches en émission de carbone. Cette nouvelle règlementation a été mise en œuvre pour favoriser l’utilisation de l’énergie renouvelable au sein des foyers. Quelle est cette mesure ? Pour quoi la mesure s’applique ? Quelles sont les raisons ? Quelles solutions en alternatives ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

 

Description de cette mesure

chauffage au gaz interdit 2021

Si la règlementation thermique de 2012 avait été mise en vigueur pour rééquilibrer les équipements qui fonctionnent au gaz, le nouveau règlement environnemental de 2020 en interdit formellement l’usage.

La nouvelle mesure a été implantée par l’Etat afin d’atteindre des objectifs énergétiques bien précis. Une maison est généralement soumise à un seuil de consommation d’énergie maximum de 4 kg de CO2 par m2 par an.

Le but est de favoriser la neutralité carbone, permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Les habitats devront se passer des énergies fossiles à compter de 2021 pour privilégier l’énergie renouvelable.

 

 

Pour quoi cela s’applique ?

 

chauffage gaz

Après l’interdiction de la chaudière à fioul, l’Etat annonce l’interdiction des chaudières à gaz. Toutes ces mesures ont été mises en œuvre pour permettre aux logements de se passer des énergies fossiles comme le fioul, le gaz et le charbon.

L’impact carbone impacte la santé de l’environnement et de la planète de par l’importante émission de gaz générée.  D’après le calendrier, sont concernées ;

  • Toutes les constructions de maison individuelle à compter de l’année 2021 ;
  • Tous les bâtiments de logements collectifs à compter de l’année 2021.

Tous les modèles de chaudières à gaz, sans exception, sont concernés. La chaudière à condensation fait aussi partie de la liste. Malgré l’appellation « chaudière à très haute performance énergétique », ce système de chauffage reste très polluant, et reste un danger pour notre environnement.

 

 

Pour quelles raisons ?

 

La nouvelle norme environnementale s’applique plus précisément à tous les permis de construire déposés à partir du mois de Juin 2021. Pourquoi une telle règlementation ?

 

Rendre les logements plus écolos

L’implantation de la norme de chauffage au gaz interdit 2021 fait partie de la volonté du gouvernement de favoriser des constructions plus écologiques. Des maisons plus écolos favorisent le développement durable pour les générations du futur.

 

 

Lutter contre le réchauffement climatique

 

L’écologie devient une des plus grandes préoccupations majeures actuelles. Depuis quelques dizaines d’années, la dégradation de notre environnement a été fortement constaté par le réchauffement climatique.

Tous les pays du monde contribuent à réduire la pollution avec des mesures et des normes environnementales nouvelles pour une meilleure efficacité énergétique. Le but est de préserver au mieux notre système planétaire.

 

 

Quelles solutions ?

 

La RE 2020 a pour principal but d’assurer le développement de l’énergie renouvelable pour changer le mode de chauffage dans les habitats. Voici nos quelques alternatives pouvant remplacer les chaudières à gaz.

 

 

Une pompe à chaleur (PAC)

 

chauffage au gaz interdit 2021

 

La pompe à chaleur est constituée d’un dispositif placé en extérieur ou en sous-sol. Ce type de chaudière permet de transformer les énergies en calories présentes au niveau de l’air ambiant dans le sol.

L’énergie perçue sera alors par la suite distribuée par l’intermédiaire d’un dispositif, créant un chauffage pour l l’habitat. Certains modèles de PAC sont réversibles en climatisation, afin d’apporter de la fraicheur dans sa maison en été.

 

 

Le prix d’achat et d’installation d’une pompe à chaleur peut être plus ou moins élevé selon le modèle :

  • Une pompe à chaleur air/air peut couter entre 6 000 et 15 000 euros ;
  • Une pompe à chaleur air/eau peut couter entre 7 000 et 15 000 euros ;
  • Une pompe à chaleur géothermique peut avoir un cout entre 7 000 et 20 000 euros.

 

 

Une chaudière biomasse

 

chaudière biomasse

 

Les chaudières biomasses se servent de buches ou des pellets pour apporter un peu de chaleur à l’intérieur d’une maison. Le bois constitue le matériau le moins cher qui soit en termes d’énergie. De plus, il est considéré comme une ressource illimitée.

 

Les bois de chauffage sur le marché proviennent le plus possible de certaines forêts françaises bien gérées. C’est un engagement pour une transition énergétique locale. Pour se procurer une chaudière à bois, prévoir un budget entre 7 000 euros et 25 000 euros selon les modèles.

 

 

Le chauffage électrique

 

chauffage electrique

 

Le chauffage électrique basé sur les énergies renouvelables est une excellente alternative aux chaudières à gaz. L’installation de panneaux solaires avec des radiateurs électriques est une bonne idée pour chauffer sa maison.

 

Les foyers peuvent ainsi produire leur propre énergie au quotidien, afin d’éviter de payer les factures chez un fournisseur. C’est à la fois écologique et économique pour la facture de chauffage.

 

 

Le solaire thermique

 

Le solaire thermique est quelque peu onéreux à l’installation, mais reste très bénéfique sur le long terme. Le cout d’installation peut aller jusqu’à 160 euros par m2 pour la surface à chauffer, ce qui reviendrait à une énorme somme d’argent pour les plus grandes maisons.

 

 

Les systèmes de chauffage hybrides

 

A noter que les systèmes de chauffage hybrides sont aussi bien autorisés, permettant la combinaison de deux sources de chaleur : poêle à granulés, convecteurs électriques, etc.

 

Le choix des types de chaudières à installer doit alors être envisagé en amont avant votre projet de construction. Il faudra bien se renseigner sur les types de chauffage autorisés ou non pour éviter de se laisser prendre au dépourvu.

 

 

Les aides disponibles pour la construction d’une maison neuve

 

 

Il n’existe pas beaucoup d’aides financières attribuées pour construire une maison neuve. Les aides de l’Etat sont pour la majeure partie pour la rénovation énergétique des logements anciens. Pour faire construire une maison neuve, vous avez quelques options :

  • Le prêt à taux zéro, un prêt d’accession avec des intérêts nuls, éligible sous des conditions de ressources ;
  • Le prêt accession d’action logement, pour les ménages les plus modestes, leur donnant la possibilité de faire un emprunt de près de 40 000 euros avec un taux d’intérêt de 0.5%.

 

Des aides pour la rénovation thermique peuvent toujours être demandées deux ans après la construction : une prime énergie monexpert pour une maison principale ou secondaire, maprimerenov pour une résidence principale et l’éco-prêt à taux zéro pour un logement principal.

 

 

Conclusion

 

Pour résumer notre article, la règlementation environnementale de 2020 régit le chauffage au gaz interdit 2021 pour toutes les constructions neuves. Sont concernées celles enregistrées à compter du mois de juin 2021 pour les maisons individuelles et à compter de 2024 pour les logements collectifs.

 

Les nouveaux logements peuvent en alternatives procéder à l’installation des chaudières à énergies renouvelables comme les chaudières à bois, les pompes à chaleur ou encore les panneaux solaires pour réduire leur empreinte carbone.

 

Bien que les aides pour la rénovation thermique des logements neufs soient très limitées, il est toujours possible d’envisager une amélioration deux années après.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn