Les financements aidés dans l’immobilier neuf

Sommaire

Ça y est, vous avez mûrement réfléchi : vous voulez vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier neuf. Nous ne pouvons que vous encourager dans cette voie. Sachez toutefois que l’achat d’un bien immobilier neuf demande un gros investissement ainsi qu’un important effort financier de votre part. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui découragent souvent les nouveaux acheteurs.

Pas de panique ! Il existe de nombreuses sources de financement destinées à vous aider à réaliser et à concrétiser votre rêve d’achat d’immobilier neuf. Divers dispositifs ont en effet été mis en place dans le but de permettre aux primo-accédants de réaliser leur projet d’acquisition. Aides de l’État, dispositifs locaux, prêts… Nombreuses sont les solutions pour boucler votre budget et devenir enfin propriétaire d’un bien immobilier neuf.

Le prêt à taux zéro (PTZ) pour vous aider à acheter un bien immobilier

À la base, la clôture du prêt à taux zéro était prévue le 31 décembre 2021. Pour votre plus grand plaisir, il a cependant été prolongé jusqu’à fin 2022. Le prêt à taux zéro figure parmi les aides pour le financement d’un achat dans l’immobilier neuf les plus connues par les primo-accédants. Il s’agit d’une aide financière accordée par l’État aux futurs acheteurs d’un bien.

Plus concrètement, le PZT est un coup de pouce qui permet de financer la construction ou une partie de l’achat de votre future résidence principale. Comme son nom l’indique, il est sans intérêt. Ces derniers sont entièrement pris en charge par l’État. Ce prêt vous permet de financer jusqu’à 40 % du prix d’achat du bien.

Bien entendu, vous devez remplir certaines conditions pour bénéficier du PTZ. Par exemple, l’immobilier neuf dont il est question doit être votre première résidence principale. D’autre part, vous devez avoir des ressources inférieures à un plafond. Ce plafond dépend surtout de la composition du foyer ainsi que de la zone où se situe le logement. Si par exemple le logement n’est occupé que par une personne et qu’il se situe dans la zone A, le plafond accepté est de 37 000 euros pour bénéficier du PTZ.

Le PTZ s’adresse aussi à vous si vous n’avez jamais été propriétaire d’une résidence principale au cours des deux années qui précèdent l’offre de prêt. Cette condition ne s’applique en revanche pas à vous si vous et/ou la personne avec qui vous habitez êtes titulaires d’une carte d’invalidité ou dans l’incapacité d’exercer une activité professionnelle.

Le prêt action logement (PAL)

Anciennement connu sous le nom de « prêt 1 % logement », le prêt action logement est un crédit complémentaire. Ce prêt vous permet de renforcer votre prêt principal et de financer l’achat de votre future résidence principale grâce à des taux plus qu’attractifs. Le prêt action logement s’adresse principalement aux salariés d’une entreprise du secteur privé.

Le montant du PAL est compris entre 7 000 et 25 000 euros. En fonction de la composition de la famille et de la situation géographique du logement, ce prêt peut toutefois être plafonné à 40 000 euros. En ce qui concerne le taux du prêt, il est fixé à 0,5 %. Il doit être remboursé dans un délai maximal de 25 ans dans le cadre d’un remboursement libre.

Le prêt action logement est attribué prioritairement :

  • aux primo-accédants,
  • aux personnes en situation de mobilité professionnelle,
  • aux personnes en situation de handicap au sein du ménage,
  • aux personnes dont les revenus sont inférieurs à un plafond de ressources.

Le prêt à l’accession sociale (PAS) pour accéder à un bien immobilier

Vous désirez acheter une résidence principale dans un programme neuf, mais vous avez un revenu très modeste ? Le PAS est fait pour vous. Le prêt à l’accession sociale a en effet été créé pour permettre aux ménages très modestes désireux d’acquérir leur premier bien immobilier de réaliser leur projet. Il s’agit d’un prêt immobilier conventionné dont le taux est fixé par l’État.

Les banques, les organismes de crédit et les établissements financiers sont les seuls habilités à accorder un PAS. Ceux-ci doivent en effet signer une convention avec l’État pour pouvoir proposer le PAS.

Même si le PAS permet de financer 100 % du coût de votre achat neuf, il est cependant attribué sous certaines conditions. Par exemple, vous devez respecter un certain plafond de ressources selon votre lieu d’habitation et la composition de votre foyer. Si vous êtes 4 par exemple à habiter dans un logement et que vous vous situez dans la zone C, vous n’aurez droit au PAS que si vos revenus sont inférieurs à 48 000 euros. De plus, vous devez être Français ou titulaire d’une carte de séjour. Le prêt doit également financer l’acquisition de votre résidence principale. Enfin, la durée de remboursement du PAS peut s’étaler sur 5 à 35 ans.

Le prêt social de location-accession (PSLA)

Vous occupez un logement en tant que locataire-accédant ? Vous souhaitez acquérir ce logement que vous occupez avec votre statut de locataire ? Le prêt social de location-accession est ce qu’il vous faut. Concrètement, le PSLA se déroule en deux phases :

  • la phase locative,
  • la phase acquisitive.

Durant la première phase, vous versez une redevance au bailleur. Cette redevance est constituée d’une indemnité d’occupation, des charges et d’une part assimilable à une épargne. Durant la phase locative, vous pouvez opter pour le statut d’accédant à la propriété.

Au cours de la seconde phase, en levant l’option conformément aux prescriptions réglementaires, le vendeur est tenu de spécifier le prix du logement ainsi que la minoration appliquée. À la fin du contrat de location-accession, vous devenez propriétaire du logement. Dès lors que le logement devient votre résidence principale, vous disposez d’une garantie de rachat dans les 15 ans qui suivent la levée d’option.

En cas de décès, de mobilité professionnelle, de divorce ou d’invalidité, le bailleur sera dans l’obligation de racheter le logement sous certaines conditions.

La TVA réduite pour un achat immobilier neuf

Certaines zones sont soumises à une TVA réduite. Si le logement neuf que vous comptez acheter se trouve par exemple dans une zone ANRU (zone d’aménagement et de rénovation urbaine), la TVA peut être réduite de 7 % à 5,5 % (et non plus de 20 %).

En d’autres termes, si vous voulez réduire la facture, autant acheter un bien immobilier situé en zone ANRU ou à proximité d’un QPV (Quartier Prioritaire de la Ville). Bien entendu, en optant pour un bien immobilier situé en zone ANRU, vous serez dans l’obligation d’utiliser ce bien exclusivement en tant que résidence principale, et ce, sur une durée de 10 ans minimum. Une fois ce délai dépassé, vous pouvez tout à fait le mettre en location ou le revendre et profiter d’une plus-value.

financement pour achat immobilier neuf

Le prêt conventionné dans l’immobilier

Dans la mesure où vous avez du mal à obtenir un prêt classique auprès d’une banque, le prêt conventionné répond présent pour financer différents types d’acquisitions. Cela inclut l’achat d’un logement neuf ou d’une résidence principale. Il a l’avantage d’être accordé sans condition de ressources. De plus, le prêt conventionné peut s’ajouter à d’autres prêts. Il peut également donner droit aux APL.

Le dispositif Pinel

Pour investir dans l’immobilier neuf, vous pouvez vous appuyer sur le dispositif Pinel. À partir du moment où le bien immobilier que vous comptez acheter se trouve dans une zone éligible à la loi Pinel, vous avez la possibilité de bénéficier des avantages qu’offre ce dispositif. Concrètement, le dispositif Pinel permet de défiscaliser un immobilier neuf à condition que celui-ci soit mis en location.

L’aide au logement

Cette aide est accordée aux accédants à la propriété. Si vous bénéficiez d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale, vous pouvez bénéficier de l’aide au logement.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières