29 novembre 2021, 21:38

Le prêt à taux zéro : un dispositif d’aide à l’acquisition d’un bien

taux zéro

Tout le monde rêve de faire l’acquisition d’une maison, mais le capital disponible constitue souvent un frein. C’est pourquoi, l’État met en place des dispositifs d’aides financières dans le but d’aider les ménages à concrétiser leur projet. Parmi ces dispositifs, on peut citer le PTZ ou le Prêt à Taux Zéro. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que le Prêt à Taux Zéro ?

Connaissez-vous le prêt à taux zéro ? C’est une aide financière destinée aux ménages qui ont un revenu modeste ou intermédiaire. Elle permet de les soutenir dans leur projet d’accession à la propriété, notamment une résidence principale. Elle est octroyée sous condition de revenus. Voici ses caractéristiques :

  • Le PTZ est accordé si le demandeur n’a pas été propriétaire d’une résidence principale dans les 2 ans précédant sa demande.
  • Le PTZ est gratuit, avec une durée de 20 à 25 ans. En outre, une période de différé de 5 à 15 ans est prévue, au cours de laquelle, aucune mensualité ne sera versée par le ménage sur le prêt.
  • Il permet uniquement de couvrir une partie de la somme destinée à l’achat du bien. De ce fait, il doit être complété par d’autres dispositifs de soutien. D’ailleurs, le PTZ doit être inférieur au montant des autres prêts.

Les logements éligibles au PTZ

Voici les différents types de logements dont l’acquisition peut être financé par le Prêt à Taux Zéro :

Les logements neufs et anciens

S’il s’agit d’un logement ancien, il doit se situer dans la zone B2 et C et requérir des travaux dont le coût s’élève à au moins 25% du montant à prêter et pouvant réduire la consommation énergétique dans l’année à 331Kwh/m2.

Le contrat de location-accession

Si le bien qui vous intéresse fait l’objet d’une location-accession, il est également éligible au PTZ. Pour un logement ancien, il ne doit pas être vieux de plus de 5 ans. De même, le premier occupant ne doit pas y avoir habité depuis plus de 6 mois.

Définition du montant

Le montant du PTZ est défini en fonction de plusieurs critères :

  • Le type de logement (neuf ou ancien)
  • Le nombre d’occupants
  • Le prix d’acquisition
  • La zone où il est situé

Les revenus maximaux du foyer doivent être de :

  • 37000€ à 118400€, si le logement se trouve en zone A
  • 30000€ à 96000€, si le logement se trouve en zone B1
  • 27000€ à 86400€, si le logement se trouve en zone B2
  • 24000€ à 76800€, si le logement se trouve en zone C

Le délai de remboursement sera fixé sur la base de ces mêmes critères. Comme énoncé plus haut, il s’étend de 20 ans à 25 ans.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn