14 avril 2024, 03:31 AM

Comment se passe une vente en viager?

 

A la recherche d’une solution idéale pour optimiser votre retraite ? La vente en viager peut être une bonne solution à envisager. C’est un système de vente immobilière qui doit se faire suivant des règles bien particulières. Il est important de bien maitriser cette technique de vente avant de franchir le cap. Si vous n’avez pas de compétences en la matière, il est tout à fait possible de demander l’accompagnement d’un professionnel de l’immobilier. Comment fonctionne la vente en viager ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que la vente en viager ?

 

La vente en viager est une technique qui consiste à vendre un bien immobilier avec la conservation du droit d’usufruit sur ce dernier. Le vendeur est alors en mesure de percevoir des revenus complémentaires tout en ayant la possibilité d’occuper la maison ou l’appartement. Vendre un bien immobilier en viager diffère d’une vente immobilière classique grâce à ses modalités de paiement. Il s’agit ici d’un concept plus qu’intéressant pour les personnes âgées et les retraités. Après la signature du contrat auprès d’un notaire, le bien concerné devient la propriété de l’acheteur. En échange du titre de propriété, l’acheteur est dans l’obligation de verser une rente jusqu’à ce que le vendeur décède. Les bénéfices de ce type de vente reposent sur la durée de vie du vendeur. Rendez-vous sur viager-facile.com pour en savoir davantage sur la vente en viager.

 

Quels sont les différents types de vente en viager ?

 

La vente en viager se décline en deux grandes catégories : la vente en viager libre et la vente en viager occupé.

La vente en viager libre est assez simple. Le vendeur ne loge plus dans le bien immobilier. L’acheteur peut alors investir les lieux en fonction de ses besoins et préférences.

Pour la vente en viager occupé, le vendeur continue à occuper la maison ou l’appartement. Le bien immobilier ne sera à la disposition de l’acheteur qu’après le décès du vendeur.

 

Les principaux avantages de la vente en viager

 

La vente en viager procure d’énormes avantages à absolument connaitre :

 

Le bouquet

Le bouquet peut être défini comme étant la somme que l’acquéreur verse au vendeur lors de la signature des documents de vente. Le montant total de ce bouquet est déterminé d’un accord commun entre les deux parties. Les possibilités financières de l’acheteur sont prises en compte dans les négociations. La somme versée est alors déduite du prix de vente du bien. Il est important de noter que plus le bouquet sera élevé, plus les rentes seront moindres. Cependant, vous serez en mesure de bénéficier d’une somme importante de manière immédiate. Le bouquet n’est pas obligatoire, mais reste conseillé pour les vendeurs âgés.

 

La rente

La rente viagère est le montant versé périodiquement par l’acheteur auprès du vendeur jusqu’au décès de celui-ci. Des critères d’évaluation spécifiques peuvent être pris en compte dans le calcul de la rente viagère. Si la vente en viager a été réalisée auprès d’un couple, le versement de la rente sera encore effectif après le décès du conjoint. Le versement peut être mensuel, trimestriel ou annuel, selon les convenances des deux parties. Vous serez ainsi en mesure de percevoir des revenus complémentaires réguliers, pour une retraite paisible.

 

Le régime fiscal

La vente en viager permet de profiter d’avantages fiscaux indéniables. En fonction de l’âge du vendeur, cette technique de vente permet de bénéficier d’un abattement des impôts :

  • une imposition de la rente à hauteur de 70 % si vous êtes âgé de moins de 50 ans ;
  • une imposition à hauteur de 50 % pour les vendeurs âgés entre 50 et 59 ans ;
  • une rente imposable à 40 % si vous êtes âgés entre 60 et 69 ans ;
  • une imposition de seulement 30 % à partir de 70 ans.

 

Les risques à connaitre pour le vendeur

 

Avant de vendre en viager, il est important de connaitre les risques de cette technique de vente. Un acheteur en défaut de paiement est le premier risque de la vente en viager. Le vendeur peut alors se retrouver en difficulté financière. Pourtant, des procédures judiciaires peuvent prendre du temps. Dans le cadre d’une vente en viager, il n’est pas possible de transmettre son patrimoine à sa descendance. Cette option est alors uniquement idéale pour les personnes sans enfants ou les ménages ne pouvant bénéficier que d’une petite retraite.

 

Le paiement des charges en vente en viager

 

L’une ou l’autre partie peut prendre en charge le paiement des charges dans le cadre d’une vente en viager. Cette modalité doit obligatoirement figurer sur l’acte de vente pour éviter les risques de litiges. En général, c’est l’acheteur qui prend les charges à son compte pour une vente en viager libre. Pour une vente en viager occupé, les charges doivent être payées par le vendeur.

Facebook
Twitter
LinkedIn