Comment les gestionnaires de patrimoine peuvent-ils survivre et prospérer jusqu’en 2025 ?

Le secteur de la gestion de patrimoine reste attractif, même en période de grands bouleversements dans le secteur. Sur une courte période, le secteur est entré dans un environnement beaucoup plus difficile, avec une volatilité et une incertitude majeures. La transformation et la perturbation numérique à l’échelle du secteur étaient déjà bien engagées avant la pandémie de COVID-19. Selon nos attentes, ces tendances ne devraient que s’accélérer dans le climat actuel.

Chez nous, les 25 dernières années ont démontré que l’industrie du patrimoine était résiliente face à des défis majeurs. Parmi ceux-ci, citons la crise financière mondiale de 2008, les sauvetages et fusions de banques qui ont suivi, les exigences progressives en matière de divulgation, les réglementations plus strictes et l’essor de nouvelles technologies et de nouveaux modèles de services. Bien qu’elle ait connu des creux importants, l’industrie a toujours retrouvé sa trajectoire de croissance ascendante.

 

Surmonter l’inertie des modèles d’affaires

Compte tenu du niveau de perturbation auquel le secteur est confronté, il est surprenant que notre enquête montre que 78 % des gestionnaires de patrimoine n’envisagent toujours pas de changer en gros leurs modèles d’affaires. De plus, en ce qui concerne les mégatendances affectant le secteur, de nombreuses entreprises sous-estiment peut-être non seulement les défis, mais aussi les nouvelles opportunités importantes qui se profilent. 

Les actifs non-bancables pourraient inclure les actifs privés tels que :

  • les actions directe ;
  • l’immobilier résidentiel et commercial ; 
  • les entreprises familiales ; 
  • l’art ; 
  • les actifs liés à la passion ;
  • les actifs non-investissables comme l’assurance-vie et les pensions. 

Les gestionnaires de patrimoine ont une occasion unique d’offrir une plus grande valeur aux clients à court terme en jouant un rôle central dans la modération des défis économiques et sociaux qui ont été accentués par une pandémie sans précédent. C’est le moment d’agir pour démontrer la gestion de patrimoine responsable en action et soutenir les clients.

Une dure réalité pour les gestionnaires de patrimoine

Chaque société de gestion de patrimoine doit s’attendre à ce que ses modèles commerciaux, opérationnels et technologiques soient fondamentalement remis en question dans les années à venir. Le rapport d’enquête vise à fournir un cadre pratique pour survivre et prospérer non seulement aujourd’hui, mais aussi en 2025 et au-delà. C’est maintenant qu’il faut agir et changer pour ce faire.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn