21 février 2024, 09:20 AM

Apprenez à placer votre argent correctement

Quand nous disposons d’assez de liquidités ou que nous désirons augmenter notre patrimoine, nous avons tendance à vouloir faire des investissements. Placer son argent semble très simple à condition que vous vous y preniez bien. Malheureusement, plusieurs personnes ne s’en sortent pas et font des placements dans des domaines peu recommandables. Pour vous aider à éviter ces erreurs, voici nos meilleurs conseils pour placer votre argent.

Ouvrez un compte épargne dans le bon organisme financier

Les offres des banques sont multiples et s’adaptent aux besoins de chaque personne. L’ouverture des comptes d’épargne est l’une des propositions qu’offrent plusieurs organismes financiers. L’épargne est le montant que vous voulez garder auprès d’une banque sans être consommé. Elle sert généralement en cas d’imprévus ou pour réaliser un projet. Selon la banque vers laquelle vous vous tournez, l’épargne peut générer un taux d’intérêt plus ou moins élevé.

Pour cela, il est crucial de trouver le bon organisme financier. Si vous voulez constituer une épargne pour financer un achat automobile, alors nous vous recommandons Renault Bank qui vous propose des services et des financements pour tout type de véhicule. Hormis cet organisme financier, vous pouvez opter pour une autre banque selon vos objectifs à atteindre.

Par ailleurs, notez qu’il existe 2 types de livrets d’épargne, à savoir les livrets réglementés et non réglementés. La première option représente une épargne de précaution. Ces livrets sont peu risqués et sans frais. Leur taux est fixé par l’État et sont plafonnés. Les livrets réglementés et très courants sont entre autres :

  • le livret A,
  • le Livret Développement Durable (LDD),
  • le LEP,
  • le livret jeune,
  • le livret épargne logement.

Le livret A vous permet de retirer votre argent à n’importe quel moment et présente moins de risque. Le LLD, en revanche, a pour but d’aider le financement des travaux d’économie énergie. En ce qui concerne le LEP, il s’adresse aux personnes qui ont des revenus assez modestes. Avec un taux de 1,25 %, le montant d’épargne ne peut excéder 7 700 euros. Votre choix dépendra a priori de vos besoins et vos objectifs à long terme.

Quel type de placement vous convient le mieux ?

Au vu des multiples placements qui existent aujourd’hui, il est parfois difficile de choisir celui qui nous convient. Notre choix doit dépendre de la liquidité ou de la facilité et la rapidité avec lesquelles vous pouvez retirer l’argent. Un placement liquide est celui qui permet de retirer rapidement et facilement l’argent. Tous les placements n’ayant pas cette même liquidité, il est crucial d’en tenir compte selon vos besoins à cout et long terme.

En plus de ce critère, vous devez analyser le risque. Selon le type de placement pour lequel vous optez, le risque peut être énorme ou non et entraîner la perte totale ou partielle de votre capital. En général, quand le rendement est élevé, les risques sont aussi plus grands. À titre d’exemple, le domaine des bourses présente un risque élevé comparativement à l’immobilier.

Placement financier

Le dernier critère qui doit déterminer votre choix reste le rendement que vous espérez. Celui-ci peut prendre la forme de gains en capital, de dividendes ou d’intérêts. L’intérêt est le paiement que vous recevez suite à un prêt d’argent. Le dividende est la partie des bénéfices qu’une société partage aux actionnaires. C’est le cas par exemple au niveau des SCPI.

Enfin, le gain en capital représente la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’un placement. En fonction de ces critères, vous pouvez choisir les placements boursiers, le Plan d’Épargne en Actions, le compte titre, l’assurance vie ou les placements immobiliers.

Comment surveiller vos placements et apporter les changements nécessaires ?

Après avoir opéré un placement, il est essentiel de surveiller et d’apporter des changements nécessaires. Pour cela, vous pouvez faire appel à un professionnel dans le domaine. Il détient tout le savoir pour surveiller constamment vos placements. Peu importe votre domaine d’activité, vous pouvez lui faire confiance. Il saura aussi apporter les changements appropriés.

À titre d’exemple, si les actions des bourses connaissent une baisse, il est en mesure de vous proposer la vente de vos actions ou la mise en place de nouvelles stratégies. Cependant, il est possible de surveiller soi-même ses placements en acquérant les connaissances importantes dans le domaine. Vous pouvez apprendre à travers des formations à interpréter les graphiques et les stratégies d’investissement.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

Les fiscalités diffèrent d’un placement à un autre. Elles peuvent être intéressantes ou non. Dans le cas des épargnes retraites par exemple, vous pouvez déduire de votre revenu imposable, les versements volontaires. De même, dans le cadre de l’immobilier locatif, vous bénéficiez de deux régimes, dont le régime micro-BIC et le régime réel.

Facebook
Twitter
LinkedIn